NADA
par Cabanes et Manchette
AIre Libre, août 2018

France, 1972.
Le rapt de l’ambassadeur américain par une bande d’anarchistes de tous bords vire au cauchemar…
À ceux qui déplorent la rareté du tandem Boucq- Charyn (Bouche du Diable et Little Tulip)
ne dédaignez pas la paire Cabanes-Manchette.
D’aucuns argueront la qualité du matériau de base, mais le lecteur averti sait d’expérience
qu’un bon roman ne fait pas forcément une bonne BD.
Que l’on se rassure, Doug Headline, fils de l’écrivain, assure une fois encore l’adaptation avec brio tandis
que Cabanes donne à son trait nerveux toute sa mesure grâce à sa mise en couleur maitrisée.
Du grand art.