Ce récit nous embarque à bord d’un navire napoléonien qui vient s’échouer sur les côtes britanniques, laissant a priori pour seul survivant la mascotte de l’équipage : un chimpanzé portant l’uniforme militaire français.
Ignorant totalement à quoi peut bien ressembler un « frog », les autochtones vont immédiatement le prendre pour un de leurs ennemis jurés d’Outre-Manche et lui réserver un triste sort…

Le scénariste Wilfrid Lupano n’a pas son pareil pour dépeindre la bêtise et la cruauté dont peut parfois (souvent ?) faire preuve l’Homme, en témoigne la quasi-totalité de sa bibliographie (cf. Alim le Tanneur, L’Assassin qu’elle mérite, Azimut, Célestin Gobe-la-Lune, etc.).
Cette fois, ce sont les villageois de Hartlepool, en Angleterre, qui sont brocardés, incarnant le racisme dans tout ce qu’il a de plus primaire. Les soldats français ne sont toutefois pas en reste, ceci étant, et en prennent tout autant pour leur grade.

Le dessin et les couleurs de Jérémie Moreau, quant à eux, collent parfaitement et contribuent à l’ambiance oppressante de cette fameuse légende qui hante Hartlepool depuis cet insolite épisode de l’Histoire. Un album très touchant, tant pour ceux qui connaissaient déjà cette fable, que pour ceux qui la découvrent.

Si vous avez aimé, lisez aussi :

Célestin Gobe-la-Lune chez Delcourt

Atar Gull chez Dargaud

Peter Pan chez Vents d’Ouest

par Maxime – BD-World Wavre