Suite à un affrontement entre héros et vilains où de nombreux innocents sont tués, le gouvernement américain instaure une loi de recensement obligeant les justiciers à révéler leur identité. Divisés face à cette règle dangereuse pour eux-mêmes, comme pour leurs proches, les super-héros vont s’organiser autour d’Iron Man d’un côté et de Captain America de l’autre… Avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer.

Une guerre civile qui oppose les plus grands super-héros de la licence Marvel ne peut que passionner le lecteur. Même si l’ensemble des personnages n’a pas la notoriété des nombreux surhommes adaptés au cinéma (X-Men, Spiderman, Fantastic Four, etc.), il est -terriblement- jouissif de voir ce beau petit monde se mettre -joyeusement- dans la figure avec leurs super-pouvoirs.

Ce quatrième opus, propose un regard décalé sur la trilogie de base, puisque l’on quitte le cœur du conflit en offrant la vision objective (?) des journalistes mêlés de près ou de loin à ce combat titanesque. Loin de livrer un énième volume inutile, cet album offre son lot de réflexions, d’émotions et d’analyse sur les droits et les devoirs des citoyens.

Loin du manichéisme que ce type de lecture présente habituellement, cette série fait partie des références du comics actuel. À lire, assurément.

Si vous avez aimé, lisez aussi :
V pour Vendetta chez Urban Comics
Watchmen chez Urban Comics
Secret Warriors chez Marvel Deluxe

par Quentin – BD-World Wavre