En 2038 dans la capitale japonaise, une explosion lumineuse rend plus d’un million de personnes amnésiques et dévaste le monde économique. Les Tokyoïtes, désormais aussi ignorants que des enfants, seront surnommés les « KID’z » et devront tout réapprendre.

Deux ans plus tard, au cœur de Tokyo Geofront (la ville souterraine où ils ont été placés), Noa Ikurumi, un jeune garçon très intelligent, ne semble pas vouloir continuer à se laisser vivre dans cette ville en manque de liberté. Heureusement, ce quotidien ennuyeux se voit soudain bouleversé par une attaque terroriste à laquelle il sera par mégarde mêlé. Loin de se douter de qui il est, Noa apprendra qu’il est en réalité plus impliqué qu’il ne le pense. À la poursuite d’un futur et d’une identité, à défaut d’un passé, il réalisera que ce que l’on est nous rattrape toujours, et que la liberté est dure à obtenir.

Captivant, déroutant, et attractif sont les mots qui conviennent à ce thriller futuriste qui nous mène à toute allure au cœur de l’intrigue. Les éléments de l’histoire ne cessent de nous surprendre, ne tombant jamais dans le tragique ou dans le stéréotype, malgré un début qui pourrait sembler déjà-vu. Les actions et les évènements s’enchainent dans ce manga en trois tomes que l’on ne regrette pas de dévorer.

Si vous avez aimé, lisez aussi :
Code Geass – Lelouch of the Rebellion chez Tonkam
Civilization Blaster chez Kurokawa
Code:Breaker chez Pika

par Anaïs – BD-World Waterloo