Le gourmet solitaire nous revient 10 ans après ses premières expériences culinaires, au hasard de ses déplacements professionnels dans des restaurants japonais. Et c’est toujours attablé dans des établissements de tous types qu’il nous régale de ses récits gourmands.

De la cuisine péruvienne dégustée à Shinjuku aux spécialités algériennes d’une table parisienne, il y en a pour tous les goûts.

Si vous avez aimé, lisez aussi :
Le Gourmet Solitaire chez Casterman
L’Homme qui Marche chez Casterman

par Maxime – BD-World Wavre