Teru Kurebayashi, lycéenne boursière, ne fait pas partie de l’élite de l’école. Cela dit, bonne travailleuse, elle est trop souvent victime de railleries de la part des aisés membres du Conseil. La jeune fille ne se laisse cependant pas démonter, car quand Teru ne va pas bien, elle a Daisy : il est son confident le plus cher bien qu’elle ne l’ait jamais vu. Elle communique via SMS par un GSM que son frère, sa seule famille restante, lui a confié avant de mourir, la laissant alors se reposer sur cet étrange Daisy.

Notre histoire commence avec la rencontre entre Teru et Kurosaki, l’impitoyable gardien du lycée, qui fait rapidement de la lycéenne son larbin attitré. Mais au final, qui est Daisy ? Serait-ce un hacker dangereux comme beaucoup le disent, ou un chevalier dévoué à sa princesse ? Et si cet ange gardien se cachait sous les traits d’un bourreau assez proche ?

Tout en fraîcheur, Dengeki Daisy nous offre une héroïne assez maladroite mais pleine de bon sens et au caractère bien loin des belles jeunes filles en détresse. Comme dans tout bon shôjo, une romance ne tarde pas à pointer le bout de son nez entre nos deux protagonistes dont les hésitations nous font aimer et dévorer le récit. Entre amour et aventures, rapprochement et menaces d’ennemis, leur histoire n’en est que plus intense.

Si vous avez aimé, lisez aussi :
Skip Beat chez Sakka
Kimi wa Pet chez Kurokawa

par Élodie – BD-World Wavre