Kentaro a 26 ans et est un étudiant amorphe qui ne sait pas ce qu’il va faire de sa vie. Sa sœur, qui se sent concernée par son avenir, lui donne une mission après la mort de leur grand-mère : savoir qui est leur grand-père. M. Miyabe (le grand-père) est, selon les différents témoignages des survivants de la Seconde Guerre, un héros ou un lâche. Mais les petits-enfants veulent savoir quel homme il a été avant de faire le grand saut des Kamikazes, et continuent à écouter les différents témoignages de l’époque.

Alors que Kentaro était moyennement intéressé par la mission, il se forge un nouveau caractère et se dit « qu’actuellement, on se préoccupe bien plus de ce qui se passe autour de nous que du passé ».

Le Kamikaze, voilà donc le sujet principalement traité dans cette série. Comment peut-on arriver à donner sa vie pour détruire l’autre ? Dans quel état d’esprit doit-on se trouver pour en arriver à de telles extrémités ? La question est posée. Zéro pour l’Éternité nous donnera peut-être la réponse.

(Série prévue en 5 tomes)

Si vous avez aimé, lisez aussi :
L’Île des Téméraires chez Kana

par Yves – BD-World Bruxelles