Il était une fois dans le Royaume du Sud l’histoire non pas d’une princesse belle et admirée de tous, mais celle d’une pauvre fille laide et insignifiante. À cause de sa grande laideur et de l’odeur pestilentielle de poisson qu’elle avait fini par faire sienne en les écaillant à longueur de journée, on l’affubla du disgracieux surnom de « Morue ». Morue était la cible de toutes les railleries et de toutes les humiliations jusqu’à ce qu’un jour, alors qu’elle se désespérait de son sort semblable à celui d’un pauvre crapaud qu’elle prit en pitié, la chance lui sourit enfin. Plus intriguant que la traditionnelle légende du crapaud se transformant en prince charmant, ce dernier se révéla être en réalité la fée Mab à qui l’on avait jeté un mauvais sort et qui octroya à notre pauvrette un vœu pour la remercier.

Quoi de plus évident dès lors pour l’hideuse jeune fille que de souhaiter devenir la plus belle de toutes ? La fée ne pouvant changer réellement la beauté qui est accordée à chacun à sa naissance, celle-ci lui procura néanmoins le pouvoir d’être vue par tous comme la plus belle femme que la terre ait jamais portée. Le rêve allait prendre vie pour la misérable. Mais la beauté absolue est un cadeau dangereux et Morue désormais rebaptisée « Beauté » réalisera vite que la perfection est à double tranchant et que le désir, l’amour et la passion sont les sœurs de la jalousie, de la destruction et de la folie.

Beauté nous emmène dans une aventure passionnante honorée d’un dessin à l’instar de son héroïne : d’une beauté essentielle et parfaite pour ce conte de fées atypique. Basé sur l’imaginaire des contes classiques, cette histoire n’en est pas moins, sous ses airs féeriques, tragique et féroce. Elle nous livre une réflexion riche sur les prétendues qualités de la beauté, de la bonté ou encore de l’envie de satisfaire l’être aimé. Loin de la morale bien pensante des histoires de notre enfance, les plus jeunes comme les adultes y trouveront un récit fort qui se lit et se relit à différents niveaux.

Si vous avez aimé, lisez aussi :
Miss Pas Touche chez Dargaud
Les Carnets de Cerise chez Soleil
La Mémoire de l’Eau chez Dupuis

par Caroline – BD-World Waterloo